Quand par le dur Hiver...

Publié le par Sylviane

 

Mars 2006 (Vosges)

 

Quand par le dur hiver tristement ramenée
La neige aux longs flocons tombe, et blanchit le toit,
Laissez geindre du temps la face enchifrenée.
Par nos nombreux fagots, rendez-moi l'âtre étroit !

Par le rêveur oisif, la douce après-dinée !
Les pieds sur les chenets, il songe, il rêve, il croit
Au bonheur ! - il ne veut devant sa cheminée
Qu'un voltaire bien doux, pouvant railler le froid !

Il tisonne son feu du bout de sa pincette ;
La flamme s'élargit, comme une étoile jette
L'étincelle que l'oeil dans l'ombre fixe et suit ;

Il lui semble alors voir les astres du soir poindre ;
L'illusion redouble ; heureux ! il pense joindre
A la chaleur du jour le charme de la nuit !

 

Jules Verne

 

Publié dans Un Autre Regard...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
j'ai vu la météo ce soir, la neige est de retour lundi
Répondre
J
Salut à toi, Syl'
Juste un mot pour te faire un petit coucou. J'espère que ta semaine se termine, en toute beauté.
Bises set à bientôt.
Jeannot
 
Répondre
Z
coucou de la montagne... pas autant de neige que su ta photo..... lol
Gros bisous !
Répondre
S
Jules Verne sublimait aussi les mots dans la poèsie quand l'hiver habille de son étoffe gelée  cette nudité saisonnière qui  gèle sans vie dans l'espoir d'une renaissance... amitié
Répondre
C
BISOUS DU SOIR
Répondre