Pour faire le portrait d'un Oiseau...

Publié le par Sylviane

 

 

Peindre d'abord une cage
avec une porte ouverte
Peindre ensuite
quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de beau
quelque chose d'utile
pour l'oiseau.
Placer ensuite la toile contre un arbre
dans un jardin
dans un bois
ou dans une forêt
se cacher derrière l'arbre
sans rien dire
sans bouger...
Parfois l'oiseau arrive vite.
mais il peut aussi bien mettre de longues années avant de se décider.
Ne pas se décourager
attendre
attendre s'il faut pendant des années
la vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau n'ayant aucun rapport
avec la réussite du tableau.
Quand l'oiseau arrive
s'il arrive
observer le plus profond silence
attendre que l'oiseau entre dans la cage
et quand il est entré
fermer doucement la porte avec le pinceau
puis
effacer un à un tous les barreaux
en ayant soin de ne toucher à aucune des plumes de l'oiseau.
Faire ensuite le portrait de l'arbre
en choisissant la plus belle de ses branches pour l'oiseau
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été et puis attendre que l'oiseau se décide à chanter.
Si l'oiseau ne chante pas
c'est mauvais signe
signe que le tableau est mauvais
mais s'il chante c'est bon signe
signe que vous pouvez signer.
Alors vous arrachez tout doucement
une des plumes de l'oiseau
et vous signez votre nom dans un coin du tableau.

 

Jacques Prévert

 

Publié dans Un Autre Regard...

Commenter cet article

po 09/02/2007 04:35

je voudrais juste savoir en quelle anee ce poeme a etait ecris merci:D

Sylviane 09/02/2007 05:44

Ce poème a été extrait du livre "Paroles" paru en 1976. Mais il faut savoir que ce livre rassemble des poèmes écrits entre les annees 30 et la seconde guerre mondiale.
Bonne journée

Gérard 30/12/2006 20:06

très joli ton poème,j'aime aussi les oiseaux, mais pas en cage.
Bon réveillon  du 31.
Gérard

Fabrice 30/12/2006 16:52

Lutine,  me fait trop d'honneur ;-)
Bisous
Fabrice
 

Lutine 30/12/2006 12:29

Pareil que Fabrice, ci-dessus. J'étais en train de penser à ce que j'allais écrire, mais surtout comment, je clique sur "ajouter un commentaire", je fais défiler tous les commentaires avant moi (33) et en lisant celui que Fabrice a laissé, je me rends compte que ça colle pile-poil avec ce que j'aurais écris, mais sans doute pas aussi bien.Alors merci Sylviane  et merci FabriceLutine

fabrice 29/12/2006 22:14

Tu touches mon point faible ! Un poème de Prévert et pas n'importe lequel. De ceux qu'on apprend à l'école mais qu'il faut relire quand on est moins jeunes, disons... pour en apprécier tous les messages sensibles.
Bisous à toi et bonne nuit, Sylviane
Fabrice