Les Tournesols...

Publié le par Sylviane


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Tournesols - 2008
Clic sur la photo pour la voir en grand format




Mon prince noir et famélique
Ma pauvre graine de clodo
Toi qui vécus fantomatique
En peignant tes vieux godillots
Toi qui allais la dalle en pente
Toi qu'on jetait dans le ruisseau
Qui grelottais dans ta soupente
En inventant un art nouveau
T'étais zéro au Top cinquante
T'étais pas branché comme il faut
Avec ta gueule hallucinante
Pour attirer les capitaux

Mais dans un coffre climatisé
Au pays du Soleil-Levant
Tes tournesols à l'air penché
Dorment dans leur prison d'argent
Leurs têtes à jamais figées
Ne verront plus les soirs d'errance
Le soleil fauve se coucher
Sur la campagne de Provence

Tu allais ainsi dans la vie
Comme un chien dans un jeu de quilles
La bourgeoisie de pacotille
Te faisait le coup du mépris
Et tu plongeais dans les ténèbres
Et tu noyais dans les bistrots
L'absinthe à tes pensées funèbres
Comme la lame d'un couteau
Tu valais rien au hit-parade
Ni à la une des journaux
Toi qui vécus dans la panade
Sans vendre un seul de tes tableaux

Mais dans un coffre climatisé
Au pays du Soleil-Levant
Tes tournesols à l'air penché
Dorment dans leur prison d'argent
Leurs têtes à jamais figées
Ne verront plus les soirs d'errance
Le soleil fauve se coucher
Sur la campagne de Provence

Dans ta palette frémissante
De soufre pâle et d'infini
Ta peinture comme un défi
Lance une plainte flamboyante
Dans ce monde aux valeurs croulantes
Vincent ma fleur mon bel oiseau
Te voilà donc Eldorado
De la bourgeoisie triomphante
Te voilà star du Top cinquante
Te voilà branché comme il faut
C'est dans ta gueule hallucinante
Qu'ils ont placé leurs capitaux

Mais dans un coffre climatisé
Au pays du Soleil-Levant
Tes tournesols à l'air penché
Dorment dans leur prison d'argent
Leurs têtes à jamais figées
Ne verront plus les soirs d'errance
Le soleil fauve se coucher
Sur la campagne de Provence





Jean Ferrat




Publié dans Un Autre Regard...

Commenter cet article

Christine... 29/03/2009 03:10

Coucou Syl !!C'est amusant ce texte, je le connais mais je n'arrive pas du tout à retrouver l'air ... c'est que Jean  Ferrat, ça date un peu !!!Ils sont superbes tes tournesols ... ils donnent envie d'été !!!Le mien (d'été) ne s'est absenté qu'une journée pour revenir encore plus chaud et plus brillant !! La rando était superbe et très longue ... 5 heures à marcher sous le soleil ... je suis rouge comme une pivoine ... mais en pleine forme !! Je crois que j'ai retrouvé mon niveau de janvier, je vais attaguer la Pelée jeudi !!Je t'embrasse très fort, passe un bon dimanche !

piou piou 18/03/2009 12:24

Une bien jolie chanson, une fleur superbe et évidement une photo qui la peint comme il se doit. Bises.

Maman 15/03/2009 11:11

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, un peu de jaune, ça fait du bien !!!! Gros :0010: chère Syl et à très vite ...

Ptitsa* 15/03/2009 00:56

Les tiens au moins n'iront mourir dans aucun coffre, Dieu merci !! Je ne connaissais pas cette chanson de Jean Ferrat, si actuelle et si engagée ! Merci pour le partage ! :)

Josiane57 14/03/2009 17:24

Bien belle chanson en un émouvant hommage pour accompagner cette photo ensoleillée.Bonne semaine Syl et , quand cette semaine sera passée, profite bien de ton séjour parisien.Bise.