Photographe de Hasard

Publié le par Sylviane



photo-Montier-en-Der.jpg

Le cliché de la photo est de Hans Silvester



Je me permets de vous parler
De ma vie composée de tous ces instantanés
Installez-vous, maintenant j'ose
Je vais vous révéler deux ou trois petites choses
Plus de vingt ans de confession muette
C'est à vous qu'aujourd'hui je les jette
Prenez la pose

C'est un peu flou mais en quatre images
Vous m'en avez dit plus que certains en mille pages
Têtes inclinées et rideau tiré
Et moi qui n'ai jamais pu développer mes secrets
Tant de visages soi-disant sans histoires
Confessionnal ou jeu de miroir
A l'infini

Photographe de hasard
Volontaire
Pour tirer de vos portraits
Des aveux involontaires
Photographe de hasard
Je convoite dans l'isoloir
Des aveux en blanc et noir

Au tout début vos bonheurs m'éblouissent
Je me laisse aveugler par ces sourires un peu lisses
Pour tous les amoureux de passage
Je ne résiste pas et j'imprime le mirage
Mais tous ceux-là m'ont lassé bien trop vite
Aux visages béats pas de suite
Pas de mystères

Après le déclic s'enfuit la fraîcheur
Passent les années passent les heures


Martin Rappeneau

Publié dans Un Autre Regard...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
très beau clichéici tempête alors on reste au chauda bientôt
Répondre
T
La photo est une machine à lutter contre l'inexorable écoulement du temps !
Répondre
M
superbe photo et très beau texte!! biises micky
Répondre
C
C'est un magnifique billet Syl que tu nous proposes... Pas d'autres mots... juste apprécier !!!Bien  à toi, bisous :o)
Répondre
B
salut j'ai fini mes foires un petit passage avant un lecture demain bonne soirée
Répondre