Un Dahlia

Publié le par Sylviane



Dahlia.jpg


Courtisane au sein dur, à l'oeil opaque et brun
S'ouvrant avec lenteur comme celui d'un boeuf,
Ton grand torse reluit ainsi qu'un marbre neuf.

Fleur grasse et riche, autour de toi ne flotte aucun
Arôme, et la beauté sereine de ton corps
Déroule, mate, ses impeccables accords.

Tu ne sens même pas la chair, ce goût qu'au moins
Exhalent celles-là qui vont fanant les foins,
Et tu trônes, Idole insensible à l'encens.

- Ainsi le Dahlia, roi vêtu de splendeur,
Elève sans orgueil sa tête sans odeur,
Irritant au milieu des jasmins agaçants !


Paul Verlaine

Publié dans Un Autre Regard...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je suis venu dans votre site et les images m'ont rappelé mon enfance et je me suis souvenu de cette parole de mon ami Jésus-Christ qui disait "laissez venir à moi les enfants car ceux qui hériteront le royaume des cieux leur ressemblent.J'aime bien le terme enfant parce que je suis un enfant de Dieu.On le devient facilement.Pour plus d'information ,je vous recommande sympatiquement mon blog.Gros bisoux et a bientot.
Répondre
D
quel éclat de couleur..;bravo pour la photo !bisous
Répondre
M
Je ne sais que dire face à la magnificence de cette photo. Wow ! Je n'ai qu'une onomatopée. Merci. Bises Syl et bonne fin de semaine.
Répondre
C
bonne nuitgros bisous
Répondre
N
gros gros poutoux hihihi bisous
Répondre